5 conseils pour faire un câlin au temps du Covid-19

Le 21 janvier, c'est la journée mondiale du câlin, et l'année dernière nous avions publié un article à ce sujet qui résonne cruellement à l'heure actuelle, par temps de pandémie mondiale (en particulier notre conseil N°1 !).

Car aujourd'hui, tous privés que nous sommes de contacts physiques réguliers et de rassemblements humains, les vertus d'un bon gros câlin réparateur nous manquent cruellement !

Rappelons-le, le contact physique est essentiel à l'équilibre physique et mental de chaque être humain. En effet, un câlin, même d'une minute, provoque la libération de l'hormone du bien-être et de l'attachement, l'ocytocine. Il réduit la pression artérielle, réduit le stress via la production de sérotonine, et développerait même une certaine forme d'immunité aux maladies de l'hiver !

Nous avons tous à supporter les conséquences multiples de la situation sanitaire actuelle et, oui, c'est difficile ! Alors, un câlin guéritou pourrait être une bonne solution à condition de respecter ces 5 règles pour un câlin safe par temps de covid.

RÈGLE N°1 Gardez le masque 

Geste barrière protecteur, le masque porté par les deux personnes qui s'enlassent est indispensable ! Ce n'est pas parce qu'on laisse de côté la distanciation qu'il faut lâcher toutes les autres mesures de sécurité ;-)


RÈGLE N°2 Tournez la tête dans le sens opposé

Pour éviter toute contamination possible, regardez chacun dans des directions opposées et évitez le joue contre joue. De la même manière, essayez d'avoir les cheveux attachés ! Car le câlin c'est d'abord et avant tout une étreinte de deux corps, pas de deux têtes !


RÈGLE N°3 On se contient !

On le sait, l'émotion peut émerger pendant le câlin... Alors on se maîtrise ! Pas de reniflades, de pleurs ou de mots doux. On garde sa bouche F-E-R-M-É-E !!! On se parlera après, à un mètre de distance l'un de l'autre ! De plus un câlin sans mot... c'est fort !

RÈGLE N°4 Se laver les mains avant et après

OUi, c'est un câlin aseptisé que l'on va donner, mais c'est un câlin quand même ! La situation l'exige, mais l'amour est plus fort. Du coup, on compose !

Alors, gel hydroalcoolique ou savon, on se lave avant et après l'embrassade !

RÈGLE N°5 Évitez de câliner les personnes à risque 

Même si c'est dur, si vous avez le moindre doute sur votre état de santé ou si la personne que vous voulez étreindre est immuno-déficiente ou fragile, dites-lui que vous avez envie de la prendre dans vos bras... Mais ne le faites pas ! Savoir que quelqu'un souhaite vous câliner, c'est toujours cool, non ?



Traduction : "câlin fantôme ! tu ne peux pas le sentir mais il est bien là !"

CONSEIL BONUS : en cas d'absence d'humains aux alentours

Dans le cas où personne ne serait disponible ou pas loin pour une étreinte, il y a toujours nos animaux à quatre pattes pour nous soulager ! Oui, câlinez à mort vos chats, vos chiens si vous en avez...  Bien-être garanti !