L'acception de soi : c'est quoi ?

Après l'estime, l'image et la confiance, il est temps de traiter ce qui est pour Bloom Again, la dernière composante de l'amour de soi : l'acceptation. 

De manière simple, l'acception de soi est le fait de s'accepter (no way 😉) dans son entièreté, physique, mentale et spirituelle. Accepter ses qualités, ses défauts, son potentiel et ses limites avec indulgence et tolérance. 

Si cette définition est juste, elle soulève deux points qui nous questionnent sur le chemin de l'acceptation de Soi.  

Le Soi mais qu'est ce que le Soi ?

Comme nous l'avons expliqué dans nos différents articles (cf. ci-dessus), le Soi est :

  • une construction complexe et en constante évolution, qui commence à la petite enfance et qui se base sur les jugements (positifs comme négatifs) familiaux, sociaux, amicaux, professionnels ... 
  • une vue subjective et relative de soi-même, qui dépend fortement de notre rapport aux autres, au Monde et à l'estime que l'on se porte.

Quand se pose la question de l'acception de Soi, il est donc essentiel de faire la part des choses entre ce que les autres nous renvoient, ce que nous pensons de nous-même et ce que nous sommes réellement, tout en gardant à l'esprit que ce dernier point nous est inaccessible, puisque l'appréhension de notre Soi n'existe qu'au travers ces différents regards : celui des autres, du Monde et le nôtre. 

Ainsi comme l'illustre le schéma, il existe une différence entre ce que l'on pense de soi et ce que les autres (ou le Monde) nous renvoient.

On peut être surpris des qualités que les autres nous prêtent car elles n'apparaissent pas spontanément dans notre champ de conscience ... L'inverse est également vrai, il peut exister des parties de notre Soi que nous ne dévoilons peu ou nous nous berçons parfois d'illusions sur nous-même et nos capacités. 
Il ne s'agit pas d'ailleurs de faire coïncider les deux cercles à tout prix, mais de comprendre et d'être à l'aise avec la dichotomie de ces deux regards.

Finalement plus que le Soi réel en lui-même, c'est l'expérience que nous en faisons qui est essentielle. Nous ne pourrons jamais savoir qui nous sommes en tout objectivité... Et c'est tant mieux car cela nous permet une approche plus riche !

 

Accepter et se résigner : ne pas confondre

Par définition (merci le Larousse), accepter est le fait de considérer quelque chose comme juste, fondé, exact, l'admettre, l'approuver. Il est donc tentant (car si on a envie de changer, c'est souvent difficile) d'assimiler acception et résignation. 

Or, l'acception de Soi est plus subtile (et heureusement) : nous avons tous.tes des défauts, des comportements, des pensées que l'on souhaite faire évoluer et s'accepter tel que l'on est ne signifie pas se figer. On l'a vu précédemment, le Soi repose sur de multiples paramètres et est capable d'évoluer, notamment par le biais d'un travail sur soi et à l'aide de méthodes d'épanouissement personnel comme la méditation, la visualisation positive...

Faire la part des choses entre ce qui est en notre pouvoir et ce qui nous échappe conduit à l'acception de Soi, comme le résume si bien Marc-Aurèle : 

Donnez-moi la sérénité d'accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer celles que je peux changer et la sagesse de distinguer les premières des secondes.  

Cette distinction est importante quand il y a justement une grande dichotomie entre ce que les autres nous renvoient et ce que nous pensons être. Il est intéressant alors d'analyser les écarts et de voir leur cause : est-elle de notre fait ? Est-ce un comportement à faire évoluer, avons-nous envie de le changer ? Nous cause-t-il de la souffrance, ou en cause-t-il à notre entourage...

L'acception de Soi, un état de paix intérieure

L'acceptation de Soi, c'est finalement notre capacité à nous défaire des pensées et des croyances sur nous qui nous blessent et nous empêchent de nous épanouir et d'être bien. Nos propres pensées bien sûr mais aussi tout le sytème de croyances auquel nous sommes en permanence confronté.es.

C'est notre aptitude à nous centrer sur soi et à s'apprécier tel que nous sommes.

Pour travailler cette acception et développer cette paix, voici trois exercices à pratiquer sans modération 💪 !